Edito du Président

Depuis quelques mois, vous avez pu certainement le constater, la profession et la filière sont régulièrement mises en cause dans les médias. Je peux vous assurer que la Confédération Nationale de la Boulangerie Française et l’Association Nationale de la  Meunerie Française restent vigilantes et utilisent leur droit de réponse pour défendre la boulangerie artisanale contre ces attaques. Comme, par exemple, lors de la parution d’un article dans le journal « Les Échos », et plus récemment sur TF1 Boulangerie qui ont fait l’objet de la part de la CNBF  d’un communiqué à l’AFP et d’une demande officielle de rendez vous avec les journalistes pour enregistrer un droit de réponse rectifiant leurs allégations mensongères.

 

Toutefois,  même si les éléments fournis par l’Institut Supérieur des Métiers fait apparaitre pour 2016 un solde positif de 304 entreprises entre les créations (1341) et les défaillances (1037) et un accroissement des emplois dans la branche entre 2015 (123 334) et 2016 (125 654) – source AG2R, l’ISM souligne que la moitié des défaillances concerne les entreprises sans salariés, et que les entreprises rurales sont plus fragiles que les entreprises urbaines.

 

Les nouvelles habitudes alimentaires, la baisse de consommation de pain, les règlementations pèsent sur les entreprises, et une entreprise fragilisée se trouve rapidement confrontée à des difficultés quand l’activité se rétracte et que les contraintes s’accumulent,   aussi, et nous vous le disons depuis plusieurs années, un bon boulanger doit maintenant être également un bon gérant d’entreprise.

 

Pour pérenniser son activité, aujourd’hui un chef d’entreprise doit pouvoir intégrer tous les facteurs qui ont une influence sur le travail : la créativité, les nouvelles techniques, les tendances de consommation, la montée en compétence des collaborateurs.

 

Sur le département, vous avez l’avantage d’avoir un Groupement professionnel et une filière – les Ambassadeurs de la Boulangerie – structurés qui vous proposent des accompagnements et services pour mettre en place les règlementations, des formations et démonstrations de matériels et matières premières pour développer votre gamme, susciter l’intérêt des consommateurs. 

 

Vous avez également à votre disposition un pôle d’excellence au Campus d’Avignon qui propose les formations initiales, et qui a maintenant une offre de formation très étendue pour développer vos compétences et celles de vos conjoints et collaborateurs. Pour la rentrée 2017, deux nouvelles formations sont proposées : le CTM Vendeur(se) en boulangerie pâtisserie et la Mention Complémentaire Employé Traiteur.

 

Nous espérons que vous prendrez conscience de la nécessité de se remettre en cause, et que vous n’hésiterez pas à faire appel aux structures qui sont à votre disposition.

 

Artisanalement Vôtre. -   Yannick Mazette

 

 

 

 

accueil se connecter contact